Depuis l’invention de la poubelle en 1884, nous sommes passés de la collecte unique à la collecte sélective, mise en place en 1974, qui permet le recyclage de certains déchets, type emballages.

Le suremballage étant de plus en plus présent dans notre système de consommation, notamment dans la grande distribution, le tri de ses déchets n’est plus suffisant, car si le tonnage des ordures ménagères simples diminue, le celui des déchets jaunes augmente considérablement. Les coûts de recyclage sont donc de plus en plus importants. Il est donc nécessaire d’agir également à la base de sa consommation, en étant vigilant sur le choix de ses produits, tout en réalisant quelques économies.

Réduire les déchets alimentaires

 

Vous pouvez rapidement et facilement agir sur la réduction de vos emballages, mais aussi sur le contrôle du gaspillage alimentaire, qui concerne tous les Français.

 

 

Conseils pratiques pour réduire ses déchets

Réduire ses emballages

  • Je vais au supermarché avec mon cabas ou mon panier pour éviter de dépenser un nouveau sac plastique ;
  • Je préfère les produits en vrac ou à la coupe (sans blister), ce qui s’adapte mieux aux besoins de mon foyer et évite le gaspillage alimentaire ;
  • Je privilégie les produits rechargeables (lessives, produit-vaisselle, adoucissants) ;
  • Si possible, je privilégie les produits sans emballage plastique, mais en carton, verre ou acier ;
  • Si possible, je bannis l’eau en bouteille et la troque contre l’eau du robinet. Elle est 100 fois moins chère et évite deux types de pollution : celle du transport de l’eau et celle de la bouteille plastique elle-même. Sinon, je préfère les fontaines de 5 litres.

 

Réduire les prospectus

  • Moins de papiers dans sa boite-aux-lettres, c’est à la fois utile pour vous et pour l’environnement : apposez l’autocollant Stop Pub sur votre boite-aux-lettres (disponible en mairie ou à la Communauté de Communes Agly-Fenouillèdes).

 

Réduire le gaspillage alimentaire

Le saviez-vous ? En privilégiant les produits en vrac ou à la coupe, ou les produits rechargeables et réutilisables, le prix de mon chariot peut être divisé par 3.

Stop au gaspillage alimentaire

Il faut savoir que chaque année, chaque Français jette 7 kg d’aliments non déballés qui n’atteignent pas l’assiette, ainsi que 13 kg de restes de repas et denrées non abîmées. A l’échelle de la France, cela représente 1 milliard 320 millions de kg de denrées alimentaires jetées par an. Le chiffre est énorme, voire incroyable, quand on sait qu’une personne sur huit ne mange pas à sa faim dans le monde.

 

 

Les gestes contre le gaspillage alimentaire

  • Je prépare une liste de courses, qui me permettra de prévoir mes repas pour la semaine et réduira l’achat de produits superflus, ce qui agit à la fois sur ma production des déchets et sur mon porte-monnaie ;
  • J’achète des produits de saison : ils voyagent moins (réduction du carburant), ils sont donc plus frais et se conservent plus longtemps ;
  • J’achète en quantité raisonnée, adapté à votre foyer ;
  • J’examiner les dates de péremption à l’achat ;
  • J’accommode les restes des repas avec des épices ou des condiments.